paradigmas

16 juillet, 2006

une fenetre depuis la fin du monde

Classé sous improvisaciones — paradygmes @ 6:26

Me voici que j’habite en Patagonie…au Magellan plus exactement.  

Un monde a la fin du monde.  Un univers de froid naturel et du chaleur humain.  Un monde veritablement dur, difficile a vivre, et dont la nature est encore plus forte et plus dominante que les etres humains.

Il est maintenant juillet,  et au milieu du froid et d’un tempete de vent de quelques 110 kilometres par heure a Punta Arenas, je regarde le reste du monde depuis ma porte placée dans un des derniers coins du monde habité.

Qui a dit que le Sud est en-bas et que le Nord est en-haut?   C’est pas vrai! je suis dans le sud du sud du monde et je vous regarde d’en haut de ma profonde condition australe, de ma Patagonie inconnue et lointaine.

Gens du Nord du monde!! qu’est que vous fait la-bas en regardant en haut?  C’est moi qui a pris place dans les hauteurs glacés de la neige, dans l’edifice glacial de  l’hiver austral et depuis ma fenetre de vent et dans le sud le plus profond de la terre, rien que pour vous regarder placidement…

star wars |
macama |
carotteetdidi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SUIMOI
| Déesse déchue
| Ma Boutique